JOURNÉE MONDIALE DES MICI

Retour
19 mai 2024

Qu’est-ce que c’est ?

Les Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI) regroupent la Maladie de Crohn et la Rectocolite hémorragique.

Il s’agit dans les deux cas, d’une inflammation de la paroi du tube digestif due à un dérèglement du système immunitaire intestinal. Pour la Maladie de Crohn, l’inflammation peut toucher la totalité du tube digestif.  Pour la Rectocolite hémorragique, l’inflammation affecte toujours la partie basse du rectum et remonte plus ou moins dans le côlon. L’intestin n’est jamais touché.

Les MICI évoluent sous forme de poussées inflammatoires qui peuvent entraîner, à long terme, l’apparition de lésions des tissus.

Elles sont le plus souvent diagnostiquées entre 20 et 30 ans. On dénombre plus de 200 000 personnes atteintes en France.

Quels sont les symptômes ?

Lors des poussées, on retrouve principalement des douleurs abdominales, des diarrhées fréquentes (parfois avec du sang), ainsi que de possibles fissures ou abcès de la région anale.

Des complications sont possibles sur le long terme et les MICI potentialisent le risque de développer un cancer colorectal.

Quand consulter ?

Devant tout symptôme décrit précédemment (douleurs abdominales, diarrhées, etc.), n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

Comment faire le diagnostic ?

En premier lieu, il est nécessaire de réaliser un bilan biologique complet dans votre laboratoire sur prescription de votre médecin. Ce bilan comprend la recherche d’éléments biologiques pour étayer le diagnostic, mais également un bilan nutritionnel pour rechercher des carences.

En parallèle du bilan sanguin, une analyse des selles avec dosage de la calprotectine est également réalisée.

La confirmation du diagnostic sera effectuée dans un second temps par une endoscopie digestive.